L’élaboration d’un PRA pour protéger les données des entreprises

FR_Data-Protection_750x250

Malgré la priorité donnée aujourd’hui à la sécurité, certaines entreprises, qu’elles soient victimes de panne informatique ou de cyberattaque, peuvent voir l’ensemble de leurs documents disparaitre en dépit d’un niveau de sécurité établi à partir de solutions anti-virus, anti-spam ou pare-feu. Une situation qui peut causer du tort financièrement aux entreprises dont la stratégie repose entièrement sur les données produites. Pour éviter les issues fatales, les entreprises peuvent aujourd’hui choisir de déployer des dispositifs tel que le plan de reprise d’activité (PRA) comme garant de la protection de leurs données.

Encore considéré comme une solution trop onéreuse, parfois complexe et qui ne concerne que les applications critiques, le plan de continuité d’activité (PCA) peut être mis de côté dans un premier temps au profit d’un PRA. Désormais accessible au plus grand nombre d’entreprises, celui-ci permet de simplifier la gestion des documents sensibles avec le plus haut niveau de protection et d’assurer aux entreprises une remise en production rapide de leur système informatique pour permettre aux utilisateurs de reprendre leur activité.

Le PRA demande un travail en amont à la fois efficace et strict mais qui sur le long terme peut s’avérer bénéfique pour les performances des entreprises aussi bien en termes de ressources que sur le plan opérationnel. La nomination d’un comité dédié à cette question est primordiale pour la coordination et l’application du plan au sein de tous les services. Il est en effet nécessaire de répertorier l’ensemble des données et documents qu’une entreprise possède et de classifier ces documents pas catégorie de confidentialité. Le comité peut ensuite évaluer les risques, envisager leur impact sur l’entreprise, en cas de perte, et identifier les priorités. A partir de ce travail, le comité devra documenter le PRA de manière précise et choisir comment sécuriser les données dans le cas où les systèmes informatique étaient sinistrés.

Afin de répondre à la problématique de protection des données, les entreprises peuvent dorénavant renforcer l’efficacité de leur PRA en adoptant des solutions de plateforme numérique. L’avantage pour les entreprises est de ne plus avoir à conserver de documents sensibles dans les ordinateurs et les serveurs d’entreprise, dorénavant facilement piratables. Disposant d’un haut niveau de sécurité, ces plateformes offrent un espace de sauvegarde qui chiffre les documents, ainsi qu’un accès limité pour autoriser uniquement les membres à gérer et enregistrer les documents. Une haute disponibilité des documents conservés dans des centres de données certifiés est assurée pour permettre aux entreprises de récupérer leurs documents, ainsi qu’un retour à la normale après un arrêt brutal.

La bonne marche d’une entreprise passe aujourd’hui sans aucun doute par la sécurité et la disponibilité de ses documents. Les entreprises sont encouragées à ne plus conserver en interne les documents et encore moins sur des disques durs externes qui peuvent être perdus ou volés. La prudence et la prévoyance restent les meilleurs moyens de se prémunir en cas de faille. le PRA peut aider les entreprises à conserver le contrôle sur leurs documents et leur intégrité numérique, à condition que celui-ci fasse l’objet d’un suivi régulier afin qu’il puisse évoluer avec la croissance de l’entreprise et de ses données.

Découvrir l’architecture de sécurité Brainloop

 

Ceci pourrait également vous intéresser :

PCA-PRA : Avez-vous pensé à la sauvegarde de vos documents confidentiels ?

Evitez toute perte d’activité à votre entreprise en mettant en place de bonnes pratiques et en effectuant une sauvegarde efficace de vos documents.

Cybersécurité en entreprises : cinq conseils pour ne plus passer à côté

La cybersécurité est désormais sur la liste des priorités des dirigeants européens. Cinq conseils pour ne plus passer à côté de la sécurité et privilégier la protection des données.