Protégez l’exclusivité de vos projets ! Journée mondiale de la propriété intellectuelle

World-IP-Day_750x250

Chaque année depuis 2000, le 26 avril célèbre la propriété intellectuelle. La Journée mondiale de la propriété intellectuelle est une journée commémorative lancée par l'UNESCO et revendiquée pour la première fois par l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). Cette initiative rend transparente la valeur et l'importance de la créativité et de la propriété intellectuelle et cherche à souligner l'importance de la protéger.

Le cyberespionnage n’est pas seulement l’affaire de films d'action, comme nous le rappelle trop souvent l’actualité. Les criminels ne s'arrêtent pas aux usines industrielles ou aux gouvernements et vont maintenant jusqu’à s’en prendre aux données confidentielles de toute entreprise, où qu’elle soit dans le monde. Des faits qui sont confirmés par le « Future Report » : près d'un tiers des entreprises interrogées (29,1%) ont déjà été victimes d'espionnage ou de fuites d'informations - et ce seulement au cours des trois dernières années. Le nombre de cas non déclarés est probablement encore plus élevé : 25,6% ne savaient pas s'ils avaient été affectés par un cyberpirate. La Journée mondiale de la propriété intellectuelle devrait donc permettre de sensibiliser et encourager les entreprises à repenser leur stratégie de sécurité.

Le sujet, plus que jamais d’actualité, a également été abordé durant Hannover Messe, le premier salon consacré au commerce mondial des technologies industrielles. Présents durant ce salon, les responsables du Forum Industrial Security ont vivement incité les entreprises à prendre des mesures, expliquant que les données et le savoir-faire peuvent être efficacement protégés dans les processus de production et de communication de l’industrie 4.0.

Les Initiatives légales

La problématique est également à l’ordre du jour du côté de l’Europe, le délai de mise en œuvre de la nouvelle directive sur la protection du savoir-faire et des informations confidentielles des entreprises devant prendre fin sous peu. Les secrets d'affaires doivent donc être protégés contre l'acquisition, l'utilisation et la divulgation illicites. Dès lors, des mesures de sécurité appropriées doivent également être mises en œuvre.

C’est une raison supplémentaire pour que les entreprises investissent encore plus dans la sécurité de l'information. Dans les datarooms chiffrées, toute donnée sensible, toute idée, tout concept restent à l'abri des regards indiscrets. Des rapports scientifiques aux spécifications des produits, des brevets et des formules, en passant par la recherche clinique et non clinique, presque tous ces domaines et les informations qui y sont associées doivent inclure la propriété intellectuelle. Ces datarooms spécifiques comportent différents niveaux de sécurité et de droits d'accès qui empêchent les accès non autorisés à des informations confidentielles, une sécurité accrue nécessaire pour les collaborations en interne ou avec des partenaires externes. Les datarooms sont la réponse au besoin de plateformes de collaboration commune et de contrôle absolu sur les données.